La jalousie peut frapper dans tus les domaines, en voici un nouvel exemple dans un domaine surprenant au premier abord: la musique numérique.

Aprés la procès intenté à Apple Computer (qui produit les ordinateurs et baladeurs frappés d’une pomme) par Apple Corps (la maison de disque des Beatles… enfin ce qu’il en reste), c’est d’un fabricant de baladeurs que vien la nouvelle attaque.

L’attaque vient cette fois cide SanDisk, un producteur de baladeurs MP3 qui n’a pas trouvé d’autre solution pour vanter les mérites de son baladeur… que de tenter de détruire celui d’Apple, le plus vendu au monde.

Cette campagne anti-iPod se base sur une campagne d’affichage dans de grandes villes Américaines, et un site Web originalement nommé iDon’t.

On nous martèle dont l’idée selon laquelle les iPod users sont des moutons, des associaux et autres joyeusetés du même style. On peut même y télécharger les fameuses affiches au format papier peint, mais elles sont tellement laides que je me demande bien qui osera mettre ça en fond d’écran.

L’alternatie présentée par SanDisk est don un baladeur… qui ressemble étrangement à un iPod de première génération (avec une molette non-cliquable, donc des boutons autour de la roue centrale). A croire que SanDisk n’a pas trouvé d’autre alternative que de copier le baladeur le plus vendu au monde, de peur d’innover et de se planter? C’est dommage, car qui ne tente rien n’a rien.

Finalement, la campagne entamée par SanDisk a pour principal effet de discréditer la société auprès des experts du monde de l’informatique qui continuent de penser tout le bien (et tout le mal aussi) qu’ils pensaient de l’iPod avant, tout en trouvant mesquin de ne trouver comme seul campagne marketing une attaque bête et méchante du leader du marché. Jusqu’ici, pour Apple, tout vas bien…

Les commentaires ne sont plus admis.