Bon, voilà l’heure, du retour et de la fin de la semaine de vacances a déjà sonné. C’est d’ailleurs dans le TGV que je suis en train de taper ces lignes.

Pour une fois, ,j’étais seul pendant les vacances puisque ma mère était en vacances à partir d’hier soir. Je prenais donc mes déjeuners seul dans la grande maison vide (enfin, avec le chien quoi) et donc, avec la radio, réglée sur RTL comme de coutume dans la cuisine.
Tous les midis donc, j’écoutais les infos et j’avais le droit aussi aux pages de pubs (qui sont zappées dans les podcasts que j’écoute en temps normal).

C’est là qu’a eut lieu la révélation : Segolène Royal a piqué une expression à Intermarché. Ca fait mal.
Pendant les primaies au PS, elle se refusait à employer le terme pouvoir d’achat au profit de vie chère, supposément plus parlant pour le commun des mortels de son électorat.
Quand on écoute tous les jours le slogan des mousquetaies ensembles contre la vie chère, ça fait tilt.
Il me semble que ce slogan était déjà utilisé avant les primaires au PS, c’est donc notre imaculée conception qui l’a piqué.

Au pire, si elle se viande aux élections, elle pourra toujours aller piquer la place de Gérard Klein pour faire la pub pour le roti de veau ou les serviettes hygiéniques.

3 réponses à “Ségolène, Intermarché, même combat ?”
Trackbacks
  1.  
Comments
  1. Laurent dit :

    C’est maigre par rapport à tout ce que Raffarin a piqué 😉

    Si elle passe pas, 5 ans de galères, sans égalités des droits et sans doute sans profession reconnu, un diplome fantome…. bref , je vote là où j’ai de l’espoir !

  2. Kyoshiro dit :

    Au niveau des LGBT et de l’ostéopathie, c’est probablement la seule qui a une chance de passer et qui propose quelque chose qui va dans ce sens…

  3.