Avant, le salon de l’agriculture, c’était un rituel bien huilé.
Chirac y passait une éternité, il faisait le tour des stands, il mangeait, il buvait, il serrait des mains rouges, il allait voir au cul des vaches, il re-mangeait, il re-buvait… Et tout le monde l’aimait!

Cette année… les temps changent! Notre président décide de prendre un bain de foule, avant d’expédier le plus vite possible le cérémonial.
Dans le bain de foules, la machine à serrer des mains est lancée. Et là, c’est le drame…

Un visiteur refuse de serrer la main du Président. Il lui lance un sympathique Ah non, me touche pas, tu me salis .
Réponse du tac au tac du président : Casse-toi, casse-toi alors! Pauvre con va….


Conclusion: il aurait mieux fait de faire le tour des stands pour manger et boire, ça l’aurait calmé et les artisans auraient été contents de le voir… eux!

3 réponses à “Du rififi chez les veaux, les vaches et les cochons”
Trackbacks
  1.  
Comments
  1. cel dit :

    c’est drole, quand j’ai vu ça, j’ai réagit pareil que toi en postant sur mon blog. Sauvons nous Jérémy, sauvons nous loin d’ici!!

  2. Kyoshiro dit :

    Eh oui, c’est la grande classe du chef d’Etat actuel ! :)

  3. GECKO dit :

    Et le petit Nicolas fait bourdes sur bourdes !

  4.