A moins d’avoir été enfermé dans une grotte, il a un moment été difficile de passer à côté de la très médiatique Anna Sam, rendue célèbre par son blog qui raconte son quotidien de caissière.

Avec le succès de son blog, Anna Sam a pu sortir son premier livre Les Tribulations d’une caissière, largement inspiré de son blog et de son quotidien d’hôtesse de caisse, comme le politiquement correct requiert qu’on les appelle désormais.

J’étais assez impatient de lire ce livre. Pour avoir connu brièvement le monde de la grande distribution dans un stage, je sais qu’on peut très vite voir et entendre des perles à se tordre de rire, qui sont parfois tellement énormes qu’il faut le voir pour le croire. Mais je n’ai pas accroché à ce livre.

1014096-gf

D’emblée, Anna Sam le présente comme un livre de trucs et astuces pour des aspirantes Hôtesses de Caisse. Soit. Mais c’est tout de même assez vide.

Anna Sam se plait à rapeller qu’elle est titulaire d’un DEA en Littérature. Mais savoir étudier des textes ne fait pas d’elle un auteur (tout comme le fait de bloguer ne fait pas de moi un journaliste). Elle dispose d’une matière première formidable qu’elle balance au lecteur, à la va-vite, sans prendre le temps de nous raconter une histoire ou de développer plus des situations qui le mériteraient.

Ma frustration vient certainement du fait que je suis sûr qu’elle peut mieux faire, surtout quand on lit son blog. Anna, à quand un deuxième livre, plus drôle et plus développé ?

Les commentaires ne sont plus admis.