Bon, le titre racoleur, va falloir que le billet soit à la hauteur !
Mes retours à Château sont souvent animés. Ca faisait un petit bout de temps que rien ne s’était produit, donc ce regrettable oubli de notre chère SNCF a été rétabli ce soir. En même temps, on a pas idée de se taper Lille->Paris->Château-Thierry après les cours !

Le trajet entre Lille et Paris s’est déroulé sans encombres, comme souvent. C’est sur le Paris->Château que ça se gâte en général, et sur les Transiliens en particuliers. Oh, tiens, je suis monté à bord d’un Transilien ce soir…

C’est toujours galère de prendre le Transilien. J’ai réussi à rentrer dans une rame assez vite pour pouvoir trouver une place où il était possible de glisser mon sac en dessous (ce qui est en général dur, histoire d’éviter les colis piégés). Le train se remplit très vite. Un petit couple s’installe en face de moi, sur la rangée de 3 sièges.

C’est à ce moment que le narcoleptique agrumovore fait son apparition !

Imaginez vous un colosse d’une quarantaine d’années, 1m90, plus de 100kgs, type amérique du sud. Ajoutez-y une odeur de cendrier froid, et vous y êtes !
Pas de bol pour l’homme de notre joli petit couple, il décide de poser son fessier sur le siège libre à côté de lui. Il n’était pas au bout de ses surprises.

Aussitôt assis, il s’endort… Et commence à vaciller vers le jeune homme qui fait une drôle de tête. Il a l’air de ne pas pouvoir s’empêcher de s’endormir, pour quelques secondes seulement, et semble se réveiller comme s’il avait dormi une demi heure.
Histoire de faire durer le plaisir, on a en plus eut le droit à une bonne demi-heure du train au départ de Paris (sans information sur la raison du retard, « à nous de vous faire préférer le train »).

Entre Paris et La Ferté-sous-Jouarre ou il est descendu, notre colosse narcoleptique a aussi eut le temps de s’avaler quasiment un kilo d’oranges sanguines (à l’aspect plus que douteux, mais il avait l’air d’aimer ça) et une canette de Jus d’orange qu’il a failli renverser au moins dix fois vu qu’il s’endormait entre deux gorgées.

Il m’en arrive des trucs bizarres quand même… Faudrait que je pense à écrire un bouquin :p

Une réponse à “Le narcoleptique était agrumovore”
Trackbacks
  1.  
Comments
  1. Kyoshiro dit :

    Ca a l’air amusant les voyages avec toi !

    Nous dans l’avion à l’aller y’avait deux belamis. Et il est à noter que le belami a aussi une famille qui l’attend à l’arrivée :-)

  2.