Une nouvelle application de la loi de l’emmerdement maximal.
Après des mois un certain temps d’hésitation, je me suis enfin décidé à refaire ma carte Viva (bah oui, je vais en avoir besoin pour mon stage…). A Lille, il s’agit du précieux sésame qui permet de voyager à prix réduit sur le réseau de Transpole.
Je vais donc faire des photos d’identité. Jusque là, tout vas bien.
Je me dirige ensuite vers l’IAE pour faire mes multiples photocopies, dont celle de ma carte d’identité pour la carte Viva. Et là, c’est le drame… pas moyen de mettre la main sur une photocopieuse en état de marche! Je renonce donc à faire les copies à l’école, et j’accepte de payer le prix fort pour les faire dans la station de métro.
La fleur au fusil, je vais jusqu’à République où se trouve l’espace Cartes. Et là, c’est re-le drame! Les deux photocopieurs de la station sont eux-aussi hors-service.
Pour une fois que j’étais motivé à refaire cette fichue carte… Je re-tenterais l’expérience mercredi, en espérant avoir plus de chance!

6 réponses à “La malédiction de la Carte Viva”
Trackbacks
  1.  
Comments
  1. Anonymous dit :

    Ca vallait au moins un post une affaire d’état pareille !

  2. Jeremy dit :

    Bah ouais… J’ai le droit de raconter ce que je veux quand même…
    Et puis, c’est courageux de poster en anonyme

  3. bertrand dit :

    Le monde serait bien trop impersonnel si l’on ne parlait que d’affaires d’état… et puis tu sembles doué pour ça Anonymous (Il y a des parents qui choisissent de ces prénoms!!), alors autant te les laisser écrire.
    Et continuer notre vie avec nos futilités…

    ps: J’ai opté pour la carte rythmo mais ce fut le même combat…

  4. cél dit :

    moi je me pointe toujours la bouche en coeur: "je vous ai apporté les originaux..ah, il fallait des photocopies? zut…ah, c’est gentil, je suis désolée!"

  5. Sophie dit :

    Oui Cél, ça marche peut-être avec toi mais avec Jérémy… 😉

    PS : Sans rancune Jérémy ?

  6.